Il y a quelques années, j’ai acheté des souliers Aubercy datant des années 70 dans une petite brocante. Malgré les petites rides sur les chaussures, j’ai eu un coup de cœur immédiat. J’avais l’impression d’avoir découvert un vieux millésime que je devais absolument sauver. Malheureusement, par manque de temps, ces souliers ont dormi dans mon placard pendant quelques temps.

Mais récemment, grâce à la rencontre entre le passionné Xavier Aubercy et François Gillard, quatrième génération d’une lignée de cordonniers de père en fils, l’atelier Aubercy de haute-cordonnerie a ouvert ses portes l’année dernière.

Celui-ci se situe au numéro 9 de la rue de Luynes, dans le 7ième arrondissement.

En adéquation avec l’esprit de la maison Aubercy, il se fallait d’avoir un service exceptionnel de réparation pour les souliers Aubercy (ainsi que pour les souliers des autres maisons).

La semaine dernière, j’ai eu la chance de découvrir le travail de cordonnier traditionnel.

Après une analyse et un démontage de mes anciens souliers dans les règles de l’art, le cordonnier François m’annonce un diagnostic salé : « Les souliers sont passés entre les mains de cordonniers feignants et pressés par le temps. »

Mes souliers doté d’un montage Goodyear ont subi une réparation hasardeuse avec une juxtaposition d’un cousu blake par-dessus le montage original. Les coutures ont alors lâché au fil du temps. De plus, les souliers avaient des patins de mauvaise qualité et des fers mal placés.

Voici en détail les étapes pour la renaissance de mes souliers Aubercy :

Cliquez pour agrandir les images… (copyright www.high-toned.fr)

Mes souliers qui datent des années 70 

Démontage talons usés, fers rouillés et patins glissants

Couper la semelle à l’enture

Retirer la poussière

Verrage grâce à des bandes abrasives sans fin (au grain léger)

Coupure du fil avec un tranchet

Enlever les petits points grave à une alêne

Séparation de la semelle avec trépointe

Couture du fil de trépointe sur 4 points

Nouvelles semelles imbibées d’eau pendant quelques jours

Préparation des semelles 

Découpe des glissoires à la main

Colle néoprène

Semmelle de liège

Collage des glissoires

Pose des semelles

Couture des glissoires

Détail de la nouvelle couture

Collage de protection 

Fabrication de fers en laiton (un alliage Cuivre/Zinc qui ne rouille pas)

Les fers sont crées d’une belle forme “queue-de-pie”

Création du nouveau talon en deux couches

Pose des fers en laiton doré

Marquage à chaud “Haute Cordonnerie Aubercy”

Peinture en “Queue-de-pie”

Rapide cirage des souliers 

Monsieur François Gillard 

Après deux bonnes semaines, le fabuleux travail de Mr Gillard a sublimé mes souliers ‘wabi-sabi’ Aubercy !

www.aubercy.com